QU'EST-CE QU'UN CHOUETTEUR ?


Qu'est-ce qu'un Chouetteur ?

On pourrait répondre à cette question de façon fort simple. Un Chouetteur est un Joueur puisqu'il joue à décrypter les énigmes concoctées par Max Valentin afin de pouvoir un jour découvrir l'emplacement exact du trésor enfoui dans la nuit du 23 au 24 avril 1993 quelque part en France, à savoir la copie de bronze de la fabuleuse Chouette d'Or.
Mais ce serait là faire fi des diverses tendances existant parmi les Chouetteurs, tendances qui expliquent peut-être pourquoi la Chouette dort encore tranquillement dans son trou !

-:-
Il y a les ADMISSISTES et les CONTRADMISSISTES.
Les Admissistes sont les plus nombreux.
ADMISSISTE : Chouetteur qui adopte comme ordre de classement des énigmes l'ordre généralement admis, à savoir B.530.780.470.580.600.500.420.560.650.520.

CONTRADMISSISTE : Chouetteur qui refuse d'adopter comme ordre de classement des énigmes l'ordre généralement admis (voir ADMISSISTE).
Max ayant confirmé l'enchaînement B.530.780.470, le débat ne peut porter que sur les places des énigmes 580, 500, 560 et 520, et plus particulièrement sur l'éventuel échange 500-560.

Il y a les MONO-NIVELLISTES et les MULTI-NIVELLISTES.
MONO-NIVELLISTE : Chouetteur qui estime que le décryptage des énigmes s'effectue sur un seul niveau, énigme après énigme.

MULTI-NIVELLISTE : Chouetteur qui estime que le décryptage des énigmes s'effectue sur plusieurs niveaux.

Parmi les Multi-nivellistes, il y a les MONO-PASSAGISTES et les MULTI-PASSAGISTES.

MONO-PASSAGISTE : Chouetteur qui examine les différents niveaux d'une énigme avant de passer à la suivante, sans jamais revenir sur une énigme déjà traitée.

MULTI-PASSAGISTE : Chouetteur qui repasse plusieurs fois sur l'ensemble des énigmes en traitant à chaque fois un nouveau niveau de décryptage.

Il y a les NUMÉRALISTES et les ANTI-NUMÉRALISTES.
NUMÉRALISTE : Chouetteur qui estime que le numéro d'une énigme (nombre situé sous la tête de Chouette) peut être à prendre en considération dans le décryptage de cette énigme.

ANTI-NUMÉRALISTE : Chouetteur qui n'utilise à aucun moment dans ses décryptages le numéro des énigmes, Max ayant précisé que "Si les techniques d'impression l'avaient permis, les têtes de Chouette suffiraient. Il n'y aurait donc pas de numéro."

Il y a les BOURGISTES et les ANTI-BOURGISTES.
Les Bourgistes sont les plus nombreux.
Mais parmi les Bourgistes, il y a les PROTO-BOURGISTES et les NÉO-BOURGISTES.
Le Proto-bourgisme semble en voie d'extinction.
PROTO-BOURGISTE : Définition utilisée par Max dans "Les Solutions d'Orval".
Chouetteur qui pense que la Chouette est enterrée dans les environs de Bourges.

NÉO-BOURGISTE : Chouetteur qui pense que la solution de la 530 et donc le lieu de départ de la Chasse se situe à Bourges (Cher).

ANTI-BOURGISTE : Chouetteur qui situe ailleurs qu'à Bourges (Cher) le lieu de départ de la Chasse tout en admettant qu'au cours de cette Chasse on passe par Bourges.

BOUCHÉ A L'ÉMERI : Chouetteur qui refuse totalement le fait que Bourges fasse partie du jeu !

Il y a les COCHISTES et les PIÉTONISTES.
Les Piétonistes sont les plus nombreux.
COCHISTE : Chouetteur qui estime qu'en 780, il faut suivre le Cocher vers sa destination.

PIÉTONISTE : Chouetteur qui estime qu'en 780, il peut, dans une certaine mesure, s'identifier au piéton et suivre son déplacement.

Mais parmi les Cochistes et les Piétonistes, certains avis se rejoignent.
En effet, il y a les AXISTES et les ANGULARISTES.

AXISTE : Chouetteur qui estime que la direction à considérer en 780 est l'axe Nord-Sud.
Il y a bien sûr parmi les Axistes des NORDISTES et des SUDISTES.

ANGULARISTE : Chouetteur qui estime que la direction à considérer en 780 est un axe situé à égale distance angulaire entre deux points cardinaux.
Là encore les avis sont partagés puisqu'il existe deux axes (Nord-Est/Sud-Ouest et Nord-Ouest/Sud-Est) et que sur chacun de ces axes, il y a les tenants d'un sens et ceux du sens opposé.

Il y a aussi les PIÉTISTES et les ANTI-PIÉTISTES.
PIÉTISTE : Chouetteur qui n'a rien à voir avec la doctrine luthérienne mais qui considère que la mesure, à découvrir en 780, est le pied.
Parmi les Piétistes, il y a bien sûr des divergences puisqu'il est très difficile de savoir quel pied prendre. Mais pour le Piétiste, l'essentiel est de prendre son pied.
La valeur la plus traditionnelle (peut-être la plus belle fausse piste) est celle de 33 cm, ce qui est déjà, ma foi, d'un fort beau gabarit.

ANTI-PIÉTISTE : Chouetteur qui pense que la mesure n'a rien à voir avec le pied et que l'astuce se situe bien ailleurs.

Par ailleurs, une toute nouvelle secte (prendre ce terme dans son sens antique et non actuel) s'est formée à savoir celle des LUMINARISTES. Dès lors, les ANTI-LUMINARISTES sont apparus !
LUMINARISTE : Chouetteur qui considère que la lumière dont il est question dans la Chasse a une dimension plus symbolique que concrète. Cette lumière semblant indiquer la voie à suivre et non un point géographique précis et fixe.

ANTI-LUMINARISTE : Chouetteur qui considère que la lumière dont il est question dans le Jeu est un point géographique (ville), une zone (département) ou un fleuve (Aube). Parmi eux, justement, les AUBISTES.

AUBISTES : Chouetteur qui pense que la Lumière est l'Aube.
Il y a aussi les RONCEVALIENS et les ANTI-RONCEVALIENS.
RONCEVALIEN : Le Chouetteur Roncevalien pense que la solution de la 470 est A_RONCEVAUX.

Mais parmi les Roncevaliens, il y a ceux qui estiment que la destination à atteindre en 470 est la ville de Roncevaux (actuellement Orreaga) : les ORREAGISTES.
Il y a aussi ceux qui estiment que la destination est le Col de Roncevaux (sans pour autant faire la distinction entre ce qu'était le Col de Roncevaux à l'époque de Charlemagne et ce qu'il est depuis 1881) : les RONCICOLISTES.
Il y a encore ceux qui estiment que la destination est Andorre : les ANDORRISTES.
Il y a ceux qui estiment que la destination est le Pas de Roland, près de Cambo-les-Bains : les ROLIPASSISTES.
Il y a enfin les GAVARNISTES dont la destination est la Brèche de Roland située au sud du Cirque de Gavarnie.

ANTI-RONCEVALIENS : Chouetteur qui estime que la solution A_RONCEVAUX est trop simpliste et explique que "Roncevaux n'est pas Roncevaux" comme d'autre disent que "l'Ouverture n'est pas l'Ouverture" !

Il y a les ÉGALITARISTES, les ANTI-ÉGALITARISTES et même un GUISMISTE.
ÉGALITARISTE : Chouetteur qui défend l'égalité NNP=NEF à cause de l'IS "Née clé en main..."

ANTI-ÉGALITARISTE : Chouetteur qui estime que le NNP et la NEF sont deux choses totalement différentes.

GUISMISTE : (terme venant de Guismo, seul représentant de cette catégorie)
Chouetteur qui estime... pffft !... qui estime... non, arrêtez de me faire rire !... qui estime... qu'il n'y a pas de NNP dans le jeu !... Warf ! Warf ! Warf !
Un peu l'inverse du MIRAGEOPHILE, quoi !

Il y a les TROUVEURS et les TRACEURS.
TROUVEUR : Chouetteur qui pense qu'il faut trouver la Spirale et non la tracer.
Pour le Trouveur, la Spirale n'est qu'un simple point sur la carte au Méga.

TRACEUR : Chouetteur qui, par tous les moyens, s'obstinera à vouloir tracer la Spirale !
Il faut noter qu'il y a les Traceurs Dextrogyres et les Traceurs Sénestrogyres. Un peu comme le Dahu, quoi !

Il y a les JUANISTES et les ANTI-JUANISTES.
JUANISTE : Chouetteur qui pense que la flèche d'Apollon part, en 420, de Golfe-Juan.

ANTI-JUANISTE : Chouetteur qui pense que la flèche ne part pas de Golfe-Juan. La plupart du temps, il fait partir cette flèche de Paris.

Il y a les MONOGENRISTES et les BIGENRISTES.
MONOGENRISTE : Chercheur qui estime que les Sentinelles sont une chose et que le "eux" rencontré dans l'énigme suivante n'a rien à voir avec les Sentinelles puisque le genre grammatical est différent.

BIGENRISTE : Chercheur qui pense qu'une même chose peut avoir deux genres différents selon le terme que l'on utilise pour les désigner et qui estime que le "eux" de la 520 désigne les Sentinelles de la 650.

Il y a les DABOÏSTES et les ANTI-DABOÏSTES.
Là, c'est très compliqué puisque chacun d'eux peut adopter une ou plusieurs des philosophies décrites ci-dessus.

Il y a les DABOÏSTES TOTALITARISTES.

DABOÏSTE TOTALITARISTE : Chouetteur qui estime que tout le jeu tourne autour de Dabo ; tout s'y trouve : le NNP, la NEF, la SPIRALE, la FLÈCHE D'APOLLON, les SENTINELLES et bien sûr la CHOUETTE. Étonnant, non ?
Il y a les DABOÏSTES PARTIELLISTES.
DABOÏSTE PARTIELLISTE (dit aussi Non-Daboïste) : Chouetteur qui pense qu'il faut, à un moment ou à un autre de la Chasse, passer par Dabo (souvent parce qu'il n'a rien d'autre à proposer) mais n'adhère pas à la thèse Totalitariste et certainement pas à celle soutenant que la Chouette est à Dabo.
Il y a les ANTI-DABOÏSTES.
ANTI-DABOÏSTE : Chercheur estimant qu'à aucun moment la Chasse nous conduit à Dabo mais ne proposant pas véritablement une autre alternative.


À ces catégories s'en ajoutent d'autres, peut-être un petit peu plus inquiétantes !

Il y a d'abord l'inoffensif SAR RABINDRANATH DUVAL.

SAR RABINDRANATH DUVAL : Chercheur qui, de son propre aveu, n'a quasiment cherché à décrypter aucune énigme mais qui a pensé à un endroit précis rien qu'en parcourant le livre ! De la divination, quoi ! Dans "sa zone" située en bord de mer, il est heureux de trouver une baie dans la manche, des cavaliers et des calèches, une "ouverture", l'empreinte d'un oiseau ! C'est totalement incompatible avec les énigmes, avec les Indications Supplémentaires et avec les Madits mais peu lui importe puisqu'il n'a lu ni les unes, ni les autres ! Il compte néanmoins sur son détecteur de métaux... pour affiner ses recherches !!!

Le chercheur de type SAR RABINDRANATH DUVAL est aussi capable de tirer des conclusions sur une chasse à venir en ayant simplement vu la vidéo publicitaire la concernant ! Fort ! Très fort !

Mais, plus grave, il y a aussi les MIRAGEOPHILES.

MIRAGEOPHILE : Chercheur qui voit dans les visuels des éléments qui n'existent que dans son imagination (souvent très fertile) et prend pour des infirmes ceux qui "ne voient pas" les mêmes délires (ex. : coeur, flèche, sous-marin, plumes, balise, sangliers, éléphants roses, moule à gaufre, chaîne Hi-Fi, etc.) alors que tout le monde voit la même chose - ce n'est pas affaire de perception - mais n'est pas forcément disposé à l'interpréter de la même manière, faisant là preuve d'un minimum de bon sens.
« C'est aussi un peu trop facile la tyranie des aveugles bornés du genre "je ne vois pas ,donc ce que vous voyez n'est qu'hallucination"... Je crois qu'après 15 ans de triturage et de bidouillage des textes ,il faudrait se mettre à interpréter les visuels et à voir ce qui doit être vu ....», se plaindra-t-il!
"Qui doit être vu" ? "Interpréter" ? Là est bien le problème des Mirageophiles !
En effet, les Mirageophiles - qui s'attachent à voir dans les visuels de Becker des détails insignifiants qui confirmeraient leurs hypothèses fragiles plutôt que d'élaborer des hypothèses sérieuses à partir de ce que montrent ces visuels - c'est de prendre les autres pour des sots. On peut pourtant parfois se demander si...
« Allons des idées sur le visuel 500? : Il faut regarder de biais le visuel en tournant vers la gauche. On voit bien un "sapin" »
Mais bien sûr !...

Max appelait cette pratique la TCS « pour tétracapillisectomie, expliquait-il, ou "propension à couper les cheveux en quatre". Exagération dans la recherche et l'analyse des détails des éléments visuels d'une énigme. Ex. Compter le nombre de brins d'herbe dans l'énigme 520 de la Chouette d'Or, c'est TCS ! » (extrait des Solutions du Trésor d'Orval).

Les MIRAGEOPHILES appartiennent de fait à une catégorie plus vaste, celle des CAPILLITRACTEURS (le contraire n'étant donc pas forcément vrai).
CAPILLITRACTEUR : Chercheur dont les théories sont tirées par les cheveux de façon assez étonnante ! (adjectif correspondant : GRAALIEN)

Et les Capillitracteurs rejoignent parfois - certes pas toujours mais souvent - la catégorie des TOUSDESCONISTES (à laquelle appartiennent quasiment tous les MIRAGEOPHLES) où l'on retrouve les "incompris" et les "mal-aimés" !

TOUSDESCONISTE : Chercheur estimant que lui seul a tout compris et que les autres chercheurs ne sont pas parvenus à son niveau, si tant est que ce soit possible !
Exemple de propos d'un Tousdesconiste : « Je n'ai encore pas lu ici,quoique ce soit qui rapproche de la solution ».
Le Tousdesconiste est forcément imbu de sa personne même s'il n'a jamais rien compris à la chasse !
Il n'a d'ailleurs jamais rien compris aux madits non plus ! Et c'est évidemment la faute de Max et non de l'étroitesse d'esprit du Tousdesconiste dont témoignent largement ses posts ! « Je laisse aux linguistes (ou se prétendant tels) le soin de traduire le Maxien en langage chouetteurs...Pour l'instant ceux qui s'y sont essayés, rament encore vaillamment sur leur nef et luttent contres les lames de fond issues de la complexité du dit langage......»
Il dit tout avoir pour déterrer la Chouette et promet chaque semaine que le week-end suivant...
...et chaque lundi fournit forcément une "bonne excuse" pour être revenu bredouille !
Le Tousdesconiste n'a jamais peur du ridicule ! C'est même à cela qu'on le reconnaît !
Imbu de sa personne, donc, il se permet de jouer les thérapeutes en suggérant à ceux qui ne partagent pas ses idées de se faire soigner! Eh oui ! Sympathique non ?
Quand bien même ceux-ci seraient eux-mêmes atteints de mythomanie, cette suffisance laisse songeur ! « Il existe des structures adaptées pour toi et tes souffrances. Prends donc rendez-vous Harold, ça ne coute rien, et ca te permettra de ne plus perdre de temps sur un forum où tu ne fais que rencontrer des chercheurs que tu ne comprends pas et qui ne te comprennent pas, bref un monde auquel tu n'appartiens pas ».
Plus qu'un autre, il se cache sous plusieurs pseudonymes pour faire croire que plusieurs chercheurs partagent sa vision des choses... Mais on le reconnaît aisément ! « Car si tu me traites de " celui-qui-fait-semblant-de-laisser-entendre-que-peut-être-il-saurait-des-choses", on peut également voir dans la diffusion de tes infos privées la trace de "celui-qui-fait-voir-qu-il-est-dans-le-secret-du-dieu" pour se rendre important ».
Inutile de préciser que le Tousdesconiste est quand même... très con !

Notons que dans la catégorie des TOUSDESCONISTES on trouve quelques MYTHOMANES prétendant être "inspirés par les dieux" et avoir eu quelques informations précieuses de la part de/concernant Max Valentin ou Michel Becker ou prétendant avoir retrouver des informations "oubliées", comme les I.S. inconnues rapportées par l'un d'entre eux et qui se sont révélées être les I.S. d'une autre chasse au trésor !
Eh ben oui !

Dans la catégorie des Tousdesconistes, on trouve aussi quelques CINQUISTES.
CINQUISTE : Chercheur qui vous soutiendra, quels que puissent être votre argumentation, vos efforts pédagogiques et la patience que vous voudrez bien investir (patience qui s'émoussera forcément), que deux et deux font cinq !
Le problème pouvant être retourné dans tous les sens, deux et deux feront toujours cinq.
Pourquoi ?
Eh bien parce que c'est l'évidence même !!!
Le cas le plus extrême de la catégorie des Tousdesconistes est le MAXOPHOBE.
MAXOPHOBE PARANOÏAQUE : Individu mettant en doute l'honnêteté de Max Valentin et prétextant que le jeu n'est qu'une vaste escroquerie. Cet individu peut même aller jusqu'à vous montrer un trou vide pour preuve de l'escroquerie. "Voyez, la Chouette était là. Mais le trou est vide. C'est donc que la Chouette a déjà été découverte !" (et je n'invente rien !)

Illustrations :

« Le trésor est là pour vous… ou pour l’éternité" est une simple tournure de style dont je réfute totalement la prétendue pertinence.
– Elle constitue une accroche à visée commerciale. Les 73 000 acquéreurs du livre n’en ont d’ailleurs retenu que la première partie, convaincus qu’ils étaient alors de pouvoir venir à bout de cette quête.
– Elle ne fait pas partie des énigmes, ne doit être prise en compte à aucun moment du jeu et ne préjuge en rien de sa faisabilité, ni du contraire d’ailleurs.
– Selon l’auteur, la contremarque devait être trouvée dans un délai de 8 à 14 mois. De vaines recherches ont déjà pris dix fois plus de temps que l’estimation la plus pessimiste. L’auteur ne se félicite pas de ce que la contremarque n’ait pas encore été trouvée.
– Elle ne sert d’argument que pour ceux, nombreux, qui réfutent à tort l’idée qu’il y a un problème quelque part. Elle a pour effet pervers d’inhiber ces chercheurs, parfois parmi les plus influents auprès de l’auteur, et de les rendre rétifs à toute nouveauté pouvant débloquer la chasse ou à toute reprise du dialogue avec lui. Ils entretiennent l’idée captieuse qu’il faille admettre le fait que la contremarque puisse ne jamais être découverte.
– Le trésor n’est pas là pour l’éternité, il est là pour l’un d’entre-nous, sans quoi cette chasse n’aurait pas de raison d’être et serait une duperie. Fort heureusement, il n’en est rien.
– Il y a un problème dans cette chasse, le nier est une ineptie et les jours qui passent en sont la meilleure démonstration.
– La chasse est faisable et l’auteur a raison de le souligner, mais au prix de la résolution de difficultés peut-être insoupçonnées de lui-même. L’inventeur aura non seulement résolu la Chouette d’or, il aura également surmonté ces épreuves supplémentaires (problème de carte notamment), et n’aura aucun mal à démontrer ce fait indéniable.
– Il s’agit d’un jeu, sa durée à l’échelle d’une vie humaine, quinze ans, est déraisonnable. Personne ne se lance avec enthousiasme dans un jeu, fut-il de sagacité, en acceptant l’idée qu’il y jouera plus de quinze ans sans que lui ou un autre n’en vienne à bout.
»

-

« Eh oui ! 15 ans et plus c'est déraisonnable, mais la "raison" est elle de mise ici ? Je ne sais pas si l'auteur est conscient du problème ou fait il semblant de ne rien voir.
A mon avis la contremarque ne sera jamais déterrer par un joueur. »

-

« petit à petit on y arrive à ces 5000 jours ...
et pas d'inquiétude ce ne sera pas pour cette date spéciale que je ferai le déplacement..
j'ai une question qui me chatouille un peu ..
Quel est l'intérêt pour les organisateurs d'un jeu d'attendre aussi longtemps ???
1)Economiquement parlant ce n'est pas rentable car le retour sur investissement est à prévoir aux calendes Grecques
2)On risque l'oubli du public mais pas celui des passionnés ,c'est certain..
3)Max et Becker sont-ils les vrais commanditaires de ce jeu (c'est la question )???
4)Si on veut rentrer dans ses fonds pourquoi bne pas donner ordre à Max de donner une ou deux IS ???
5)En gros ,je ne vois pas où se trouve l'intérêt des soi-disant organisateurs à faire durer cette chasse.... ça ne tient pas debout ..et si la chasse dure encore 10 ans ça deviendra vraiment un non-sens...
Ma théorie est donc que Becker et Max sont des exécutants,les commanditaires ,eux ,n'ayant cure de la durée car vraiment insignifiante pour eux ....
et vous qu'en pensez-vous ??? »

-

« Il y a t il une chouette à déterrer ?
je viens d'apprendre dans les milieux de chercheurs de trésors et détection, que les professionnels pensent que la chouette n'existe pas d'où la SS introuvable, et que certains quittent la chasse.
Ca m 'interpelle.
Que le procés s'est réglé par une transaction à l'amiable ?
Je propose que l'associations des chercheurs demande à un huissier assermenté de vérifier avec max Valentin que la contremarque est bien enterrée dans un lieu précis et que la SS est trouvable.
Il se dit que 4 lieux en France peuvent convenir ?
Je n'aime pas les rumeurs, que la lumière soit faite, si on n'annule pas mon message ?
Cette chasse a coûté beaucoup aux chercheurs, qu'on leur donne la preuve qu'ils peuvent continuer à chercher.
[...]Je suis sérieuse, j'ai fait 14 visites sur site, la source vient d'un professionnel de la détection, qui vend aussi des détecteurs.[...] »

Il y en a comme ça !

Notons encore qu'une secte de Maxophobes Paranoïaques a été fondée par celui que Max tenait pour son ami et qui, lui aussi, mais loin du chemin de Damas, a été illuminé : la secte des POLIENS issue du schisme de 2001 !

Notons enfin que les TOUSDESCONISTES ORTHODOXES (c'est-à-dire NON-POLIENS) se trouvent sur le Forum Historique LaChouette.net mais que l'on peut retrouver les TOUSDECONISTES RÂLANTS sur d'autres forums, sur leurs blogs ou sur des sites qu'ils ont eux-mêmes créés !

Combien de fois le regretté Michel Audiard aurait-il pu tirer son trait "Quand on mettra les cons sur orbite, t'auras pas fini de tourner" ?

Balzac, lui, - comme s'il avait lu les forums ! - expliquait : "La bêtise a deux manières d'être : elle se tait ou elle parle. La bêtise muette est supportable".
Et Camus d'ajouter : "La bêtise insiste toujours".

-:-

Mais, au-delà de tout cela qui ne peut que prêter à sourire, le terme à retenir est celui de Joueur.
Personnellement, je joue. J'ai des amis à la fois chez les Daboïstes et chez les Anti-Daboïstes (mais pas chez les Mirageophiles ou Capillitracteurs nécessairement Tousdesconistes ! Faut pas déconner quand même !) Et les échanges que j'ai avec eux, empreints d'une très grande confiance réciproque, sont à la fois très constructifs et très rassurants.
Rassurants parce que, malgré le (les ?!) rôle(s) que chacun peut éventuellement jouer sur les Forums consacrés à la Chouette (certains présentant parfois deux images d'eux-mêmes totalement opposées), ce qui rassemble la majorité des véritables Chouetteurs, c'est précisément cette envie de jouer que chacun décline à sa façon.
Sans doute cela contribue-t-il à la richesse de cette communauté en partie virtuelle, en partie bien réelle !

Pour une approche de l'aspect socio-ethnographique de la communauté des Chouetteurs,
lire l'excellent ouvrage de notre ami Jarod :

Une chasse mythique
Le "Chouette réseau" : les supports
Le "Chouette forum" : les contenus
Les "chouetteurs" et leurs motivations
Emergence d'une communauté virtuelle
Le mythe opérant
Conclusion : le "Chouette paradigme"

http://www.chouette.neotheque.com/livre.html

Haut de page